Le marketing du 21ème siècle : le cas Marillion

Depuis 2001, Marillion a gagné son indépendance grâce à l’internet. Le réseau lui a permis d’établir un contact direct avec ses fans, grâce à quoi Marillion parle maintenant d’égal à égal avec les maisons de disques.

Harnessing the power of the internet. Case study : Marillion

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Sounds that can’t be made (2012)

Le titre est tout un programme : comment parvenir à se renouveler ? comment trouver des sons qui n’ont pas encore été faits ? comment écrire une musique différente quand on s’appelle Marillion et que l’on a 16 albums à son actif ?

« STCBM » est un travail d’orfèvres. Simple collection de chansons, dont certaines sont écrites depuis longtemps mais attendaient la touche finale qui change tout, cet album étonne. Ses accords sont inhabituels, ses harmonies parfois surprenantes. Il n’y a pas de déchet, et plusieurs chansons sont, de toute évidence, des « growers », comme il y en a depuis « SE ». L’album n’a pas la cohérence de « HITR » ; ou alors sa cohérence est plutôt la diversité, la recherche de sons nouveaux, l’exigence de se dépasser. Et c’est vraiment réussi. Ecoutez « Power » et surtout « Gaza » en prenant le temps. Connaissez-vous une musique qui résonne aussi profondément ?

Publié dans L'ère H | Laisser un commentaire